Vice & Vertu, chanson française et flamenco capricieux

Il est toujours difficile de se présenter surtout quand le projet vous tiens à coeur et vous réveille la nuit dans un état entre rêve et cauchemar.  Avec Mathieu mon compère de Vice & Vertu nous avons essayé mais nous avons trouvé bien mieux pour nous décrire, une âme voué aux vagabondages entre profane et  sacré.

C’est peut être pour ça qu’il nous a si bien saisi.

Vice & Vertu, quand la chanson française a un gout de flamenco capricieux

Avec son aimable autorisation voici la présentation qu’il a publié sur son site et remanié pour nous (et nous éviter du duplicate content ce qui est maaal)

La musique adoucit les moeurs et l’humour n’arrange rien à l’affaire. Une petite découverte qui passe maintenant en boucle sur mes platines et mon smartphone. Deux petits gars, des gamins d’à peine 40 ans. L’un est une vieille connaissance, l’autre une belle découverte. Vice & Vertu est un CD, de la musique atypique comme je l’aime. Entre swing flamenco et chansons françaises réalistes, Le Duo Guillaume (guitare) et Mathieu (Chant et lyrisme débridé) de Vice & Vertu ose tout et ça fait du bien ! Lire la suite


Vice & Vertu, pourquoi choisir ?

Ils osent une musique vivante et acoustique. Une guitare qui passe allègrement du jazz manouche au flamenco traditionnel.

Ils osent aussi sur l’image, voyez la jaquette de leur premier album. Deux corps de (beaux) mâles enlacés ! Deux hommes en version chérubins, le côté Vertu et le côté Vice. Car qui mieux que le diable pourrait se faire passer pour un ange ? Dans toute cette luminosité comment différencier l’ange du démon ? Peut être n’y a-t-il pas de différence finalement ?

Vice & Vertu : Rire pour ne pas mourir

Alors toujours cette grande question qui est le Vice, qui est la Vertu ? Je n’ai toujours pas réussi à le savoir … Un peu des deux sans doute. Toujours est-il que ce duo d’Humains vous met une pêche d’enfer !

Mathieu joue avec le public, dépucelle nos chastes oreilles en déclamant des paroles atroces (c’que t’es belle quand j’ai bu) et des obscénités délicieuses  avec un immense sourire et une petite lumière dans les yeux.

Guillaume reste placide, on pourrait le croire, peuchère, victime du satyre virtuose mais un tout petit sourire apparaît sur son visage. On comprend alors que n’est vraiment pas saint celui que l’on croit… Un jour il vous racontera l’histoire de la chanson 20 francs … 

Un fameux duo de malfaisant je vous le dis ! Pendant que le trouvère pervers corrompt nos âmes pieuses, le guitariste onaniste déploie ces envoûtantes mélopées en faisant l’amour à  sa guitare. Il swing sur les cordes de sa gratte, amenant sans y toucher vie et espérance dans des chansons de misère.

Encore et toujours que fait le Vice et ou en est la Vertu ?

Les chansons toxiques, la pauvre vertu des filles de joies

On a vu la musique et l’ambiance, sulfureuse, qui règne sur scène mais je ne vous ai pas encore parlé des textes ! Et dieu, qui n’a rien à faire ici, et dieu disais je ils ont une sacré (m’enfin !) importance dans le duo Vice & Vertu.

Alors ça parle de quoi les chansons toxiques ? Et bien des paradis défendus, de ces recoins sordides où la bonne bourgeoisie n’ose s’aventurer.

Mathieu & Guillaume nous offre la complainte d’une pauvre colombine réclamant du feu pour ne pas mourir de froid aux potentiels clients de sa ruelle. Et puis y a l’autre ! La vieille pute qui propose un cunnilingus pour 20 francs ! Elle a pas honte cel’ là ! 20 francs !

Le répertoire est riche en drame, en couleur, en vie. La faune aussi bien que la flore présente dans les textes nous emporte dans un tourbillon musical loin, vraiment très loin, du monde “Ikéa” lisse et formaté qu’on essaye de nous imposer.

Bon je ne vais pas vous en dire plus sinon vous allez m’en vouloir de les avoir loupés !  Je vous laisse découvrir les 12 morceaux plein de désespoir et de fou rire.

Pour moi Vice & Vertu c’est vraiment du spectacle vivant à voir en concert ou si comme moi vous avez de la chance à la terrasse d’un restaurant pour un show case sur la demande du patron.

Et puis si t’as pas d’bol, que t’habites pas dans leur coin ou que t’as peur de sortir de chez toi. Ils sont sympa ils ont fait un album… Mais d’ailleurs cette apparente gentillesse ne serait elle pas du Vice plus que de la vertu ?

Renaud

Lire l’article originel et voir la folie de ce gars sur son site lapasserelle-2vie.com